Inspirations pour un activiste

On a beau vouloir aider la société et la planète, être rempli de bonne volonté, mais il faut avant tout nourrir son propre esprit.

Quand on apprécie ce que l’on fait et qu’on est engagé dans l’apprentissage, on apprend mieux. Comme Einstein l’a dit: « Si tu n’arrives pas à expliquer quelque chose simplement, c’est que tu ne la comprends pas suffisamment ». Quand vient l’heure d’inspirer les gens à changer, une explication simple et éloquente est la meilleure arme dont on puisse disposer. Et cette arme, elle se recharge en ayant soif d’apprendre toujours plus.

Voici donc le tout premier volet de notre série Inspirations pour un activiste. Ces articles seront une compilation soigneusement choisie de nos inspirations marquantes, qu’elles soient des vidéos, des films, des entreprises, des livres, des articles ou des œuvres d’art.

 

VIDÉO: Elegy for the Arctic, de Ludovico Einaudi.

On l’entend partout dans les films ou les publicités. Ses compositions ennivrantes, minimalistes, méditatives et profondément émotives ont enrichi Intouchables (2011) ou Mommy (2014), pour n’en nommer que quelques-uns. Cette fois, le compositeur italien prête ses dons à Greenpeace avec qui il signe Elegy for the Arctic, un hymne pour sauver cette région en plein déclin à cause du réchauffement climatique. Tout est comme d’habitude: la musique parfaite, les doigts du magicien qui volent comme l’éclair sur les touches, le visage du pianiste crispé par l’émotion. Sauf que…tout ça se passe en plein Arctique, près de la banquise en déconfiture.

 

2. FILM: DEMAIN, par Cyril Dion et Mélanie Laurent

Un documentaire écologiste d’habitude, ça ressemble à la bande-annonce de 1984 ou Hunger Games. Leur but principal, c’est qu’on se sente le plus mal possible en sortant du cinéma, qu’on soit dégoûté de nous-même en conduisant notre voiture et qu’en arrivant à la maison, on se fouette le dos très fort avec une ceinture.

Le film DEMAIN, en revanche, délaisse les prophéties apocalyptiques et approche les problématiques actuelles avec beaucoup plus de compassion. Contrairement à ce que laisse présager son titre, le film concentre toute son attention sur les solutions qui existent réellement aujourd’hui, inspire de façon positive et mène à un questionnement primordial: « Pourquoi est-ce qu’on ne fait pas tout ça maintenant? ».  Cette question, ce premier pas, est le plus beau cadeau offert par le film.

 

3. LIVRE: EMOTIONALLY DURABLE DESIGN

EDD

Je ne dis pas cela de beaucoup de livres, mais celui-ci doit absolument être lu par tout le monde. En à peine 180 pages, Jonathan Chapman répond candidement, clairement et avec un langage accessible à une question fondamentale: « Pourquoi est-ce que nous jetons et remplaçons des produits qui fonctionnent encore?« . L’auteur ne se contente pas de ne s’adresser qu’aux symptômes de la surconsommation et du gaspillage; il explore le cœur de ces phénomènes que croyons connaître. Pour lui, la consommation excessive et le tsunami de déchets ne sont que le résultat de relations ratées avec les objets qui nous entourent. Ces objets qui sont devenus serviles, vides, pauvres de personnalité et dont on ne tarde pas à avoir exploré toutes les maigres possibilités. Il encourage dans ce chef-d’œuvre à créer et consommer des produits avec empathie, à former des liens avec eux comme on le ferait avec une personne ou un animal domestique.  Un livre épais comme le petit doigt, mais fracassant!

Vous pouvez acheter la nouvelle édition ici, mais je vous conseille la première, qui est moins chère et tout aussi pertinente, ici.

 

4. ALBUM PHOTOS: WABI-SABI, assemblé par Sharon Scott

Le Wabi-Sabi, c’est ce que tous les hipsters du monde adorent sans le savoir vraiment. Originaire du Japon, cet art de vivre est tellement ardu à expliquer avec des mots que je suis complètement stupide d’essayer à l’instant. Dans ce documentaire sur le sujet, on voit que les Japonais eux-mêmes ont de la difficulté à le verbaliser. C’est une esthétique et une philosophie basée sur l’appréciation de l’imperfection, du passage du temps, du cycle de la vie, de la beauté candide et naïve de la nature. Le Wabi-Sabi est tellement spontané et fugitif qu’il disparaît quand on essaie de l’attraper, comme de l’eau au creux de notre main. Il est empreint d’humilité, de force tranquille, de tristesse mais tout autant de bonheur, étrangement. C’est lui qui se cache derrière les merveilleux jardins japonais.  Voici quelques photos.

 

 

 

Pour le reste de la collection, c’est par ici: (unsplash.com)

 

5. ENTREPRISE: Abitibi & co.

Cette compagnie d’embarcations nautiques québécoise a réellement le vent dans les voiles (désolé pour le mauvais jeu de mots). Leur stratégie de marketing est profondément originale, mais est la plus logique qui soit: inspirer le plus de gens possible à s’aventurer en nature, car c’est la seule façon de s’y attacher et de vouloir la protéger ensuite. Ils ne feront jamais les « vendeurs de chars » insistants qui sur-présentent leur produit. En fait, ils ne parlent presque jamais de canots ou de kayaks. Ils donnent plutôt une profonde envie de nager seule dans un gigantesque lac, comme dans ce splendide vidéo:

En prime, Abitibi & co. met aussi des actions derrière ses mots: Quai privé et embarcations gratuites en tout temps pour les employés, réinvestissement des profits dans l’achat et la protection d’espaces naturels, et beaucoup d’autres. Pour plus d’informations sur cette entreprise: visitez leur site web: abitibico.ca.

(Visited 25 times, 1 visits today)

Commentaires

Leave A Comment

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *