6 façons originales d’être un Terrien responsable

Fermer le robinet en se brossant les dents, c’est bien. Mais voici d’autres solutions plus originales, peut-être plus efficaces et adaptées à nos trains de vie effrénés. Pas compliquées, ces solutions permettent toutes d’améliorer son empreinte écologique, d’économiser et d’encourager l’économie locale!

  1. L’application Buycott

Connaissez-vous l’application Buycott? (buycott.com). Ce petit bijou permet de scanner le code-barre d’une foule de produits avec votre téléphone, d’être informés sur leurs impacts sociaux et environnementaux, puis de participer à des campagnes de boycott si nécessaire. Je me suis mis à scanner tout mon garde-manger….

Quelle tristesse de découvrir que mes céréales préférées ont investi 3.6 millions de dollars pour discréditer dans les médias ceux qui proposent d’étiqueter les produits à base d’OGM. Ou bien de savoir que ladite compagnie refuse de divulguer les sources de son cacao…À partir de maintenant et jusqu’à nouvel ordre, je n’achèterai plus de Cool Whip et de Domino’s Pizza : je vous laisse découvrir pourquoi!

Ceci dit, l’application n’en est qu’à ses balbutiements. Ce qu’il lui faut pour grandir, ce sont des utilisateurs engagés, qui envoient les code-barres de nouveaux produits et s’impliquent!

 

blog.6.4

  1. Le vrac

La plupart d’entre nous se rendent à l’épicerie pour la bouffe. Ce qui est fabuleux, c’est que tout y est très bien emballé dans un merveilleux emballage de plastique. Dans certains cas, c’est justifié, mais des abus impardonnables arrivent aussi régulièrement. Ou encore celui-ciOn y paie aussi relativement plus cher qu’en gros (Costco).

Acheter en vrac, c’est l’entre-deux qui convient à tous les types. C’est un peu comme utiliser une distributrice à bonbons, mais pour tous types d’aliments! Qu’on veuille une petite quantité (fines herbes, légumes, etc.) ou remplir les coffres pour longtemps (Huile, pâtes, fèves sèches, etc.), le vrac est économique, pratique, écoresponsable et de plus en plus populaire. Ce n’est pas plus long qu’une épicerie normale! Voici quelques endroits ou faire vos achats alimentaires:

Bulk Barn (bulkbarn.ca).

L’ère du Vrac (lereduvrac.com)

LOCO (epicerieloco.ca)

IGA (Oui, les IGA ont maintenant plusieurs sections vrac pour les noix et les épices, par exemple!)

Et ce qui est fantastique, c’est que le vrac ne se limite pas qu’à la bouffe! D’autres articles comme les produits nettoyants peuvent aussi être obtenus en vrac:

Savonnier en Vrac

Nettoyants Lemieux 

  1. Choisir ses activités

Il y a une drôle d’idée qui virevolte dans les airs autour de chaque conversation sur l’environnement: Qu’un mode de vie écoresponsable demande des efforts surhumains et que le résultat est inévitablement une vie “plate”.

Pensez à vos activités préférées. Le jogging, le vélo, le ski de fond? Un barbecue et un feu de camp? Un show de musique en plein air? Quelles que soient les activités que vous adorez, soyez sûrs qu’il existe une version plus responsable et, rassurez-vous, pas tellement différente de ce que vous connaissez! Que ce soit pour un BBQ, une course ou une visite guidée de la ville, des options originales existent!

  1. Consommer moins de viande

On est généralement peu informés sur le sujet, mais la production industrielle de viande et l’écologie, ça fait deux. L’élevage de bétail produit plus de gaz à effet de serre que tous les transports combinés dans le monde entier (voitures, camions, bus, bateaux, avions, etc.). Réduire la durée de ses douches à, disons, 5 minutes pour économiser l’eau, c’est bien! Mais en mangeant une seule livre de boeuf, vous aurez consommé l’équivalent de 4 mois de douche (presque 10000 litres d’eau). Une foule d’alternatives délicieuses existent déjà, et d’autres encore plus réalistes arriveront sous peu.

À lire: notre article sur la viande.

 

blog6.2

  1. Consommer (très) local

Être « locavore », c’est bon et c’est de plus en plus facile par le nombre d’opportunités qui s’offrent à nous:

  • Si vous allez à l’épicerie, il existe un étiquette bien connu : Aliments Québec. En les achetant, vous encouragez des producteurs d’ici.
  • Même chose si vous vous abonnez aux Paniers Bio; une initiative d’Équiterre. 40 kilomètres pour un voyage de fruits au lieu de 5000, ça fait une sacrée différence! Pour environ 20$ par semaine, vous recevrez un panier rempli de plusieurs variétés de fruits et légumes d’ici, et biologiques en plus.
  • Vous pouvez aussi cultiver vos aliments. Quand on fait les choses soi-même, on se rend compte de leur valeur. Et pas besoin d’avoir une grande cour pour cultiver! Allez faire un tour sur le site web des Urbainculteurs (urbainculteurs.org). Vous allez voir que cultiver en ville, c’est possible et c’est beau!
  • Parlant du beau, connaissez-vous C’est Beau.co?. Si vous étiez en train de vous dire « C’est bien tout ça mais j’achète plein d’autres choses hormis la nourriture », voilà la réponse. C’est Beau est une plateforme réunissant une foule de produits fabriqués par des artisans québécois. Je laisse le fondateur expliquer par lui-même.
  • Apprenez à faire par vous-même! Que ce soit faire pousser vos fruits et légumes, réparer vos objets ou fabriquer vos vêtements et vos meubles, n’importe quel apprentissage sera plaisant, vivifiant, incroyablement satisfaisant et économique. Mais surtout, ça vous permettra de réduire votre impact écologique tout en devenant plus compétent!

blog6.3

  1. Inspirez-vous et progressez patiemment

Lao-Tse disait: “Celui qui fait de grands pas ne tient pas la distance”. C’est un peu l’équivalent de “petit train va loin”. Les 6 trucs que vous venez de lire, n’essayez pas de les faire d’un coup, ce serait futile. Adoptez la philosophie du “un peu chaque jour”. Vous connaissez la fonction « Voir en premier » sur Facebook?

Vous pouvez aimer les pages de C’est Beau, Équiterre et toutes celles mentionnées dans cet article, mais vous pouvez aussi en trouver d’autres qui vous interpellent et vous permettront d’en apprendre plus, et c’est la première chose que vous verrez en ouvrant Facebook. Ça va changer votre fil d’actualité un peu! Ça ferait du bien un  article à propos de l’agriculture urbaine, de la fabrication de meubles artisanaux ou du végétarisme au lieu des photos de chat de votre tante! 

Ce qui est le plus important, c’est d’apprendre en continu ce mode de vie qui respecte beaucoup plus notre corps, notre esprit et notre nature profonde. Ce sera peut-être inconfortable au début, mais ça en vaut largement la peine!

Voici une liste des pages Facebook de toutes les organisations mentionnées dans l’article (et quelques autres), question d’enrichir votre quotidien et vous inspirer!

 

Buycott

LOCO

L’ère du Vrac

Courir pour Découvrir

GUSTA

Impossible Foods

Aliments Quebec

Équiterre

Les Urbainculteurs

C’est Beau

 

Nos coups de coeur:

Novae – Le média de l’économie positive en engagée – novae.ca 
Craque-Bitume – Collectif d’écologie urbaine – craquebitume.org
Les Trappeuses – Blogue grano sans être hippie – lestrappeus.es

(Visited 1,146 times, 1 visits today)

Commentaires

1 Comment

  1. maria gouveia 7 juillet 2016 at 13 h 06

    Je suis sensible à cette nouvelle philosophie. Merci

    Reply

Leave A Comment

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *